Mode et beauté bien-être

A savoir

Pratiquer l’aquaboxing

C’est un mélange de sports de combat (boxe, arts martiaux…) qui se pratique en piscine. Immergé jusqu’à la poitrine, on commence par un échauffement de dix minutes (course sur place). Puis, équipé de gants en mousse qui augmentent le travail de résistance, on enchaîne les coups de poing (crochet, uppercuts, directs…) et les coups de pied (devant, de côté, en arrière, avec saut…) sur un fond musical destiné à donner d’avantage de rythme et d’énergie. On travaille en ligne devant le professeur ou face à un adversaire – sans porter de coups, évidemment ! Pour varier les plaisirs, on peut multiplier les accessoires (par exemple, une ceinture de flottaison pour se stabiliser en suspension et faire des mouvements de jambes), ajouter des exercices de renforcement musculaire – abdominaux – ou d’autres, plus ludiques – coups de coude, mouvements de twist… A la fin de la séance, retour au calme avec dix minutes d’étirements et de relaxation.

Pratiqué en groupe, l’aquaboxing développe l’endurance tout en restant très amusant. Les abdominaux sont sollicités pour garder l’équilibre, les coups de pied devant et sur les côtés renforcent les fessiers et les cuisses, tandis que les coups de poing, notamment les directs, tonifient les triceps, souvent relâchés chez les femmes. Enfin, l’eau protège des chocs articulaires. Mieux : elle crée une sorte d’hydromassage qui favorise le retour veineux et procure une réelle sensation de bien-être

Perdre du poids avec une alimentation saine

Arrêtez de compter les calories. Si vous voulez vraiment perdre du poids une fois pour toutes et adopter une alimentation saine, choisissez des produits qui aident le métabolisme à fonctionner correctement.

Le métabolisme est l’ensemble des processus complexes de transformation de matière et d’énergie par la cellule ou l’organisme. Pour qu’un individu conserve un poids idéal il est indispensable que son métabolisme fonctionne correctement.

Il existe deux raisons fondamentales pour lesquelles le métabolisme ralentit son activité : soit parce qu’on a réduit la quantité de calories absorbées, soit parce que les niveaux de sucre dans le sang sont déséquilibrés du fait du régime.

Généralement, un régime hypocalorique n’apporte pas à l’organisme toutes les substances nécessaires pour assurer un bon fonctionnement du métabolisme. C’est la raison pour laquelle les kilos perdus se reprennent dès l’arrêt de la diète.

Une étude montre pourtant que l’on peut « révolutionner » l’activité métabolique en changeant le type d’alimentation et l’équilibre entre protéines et carbohydrates absorbés simultanément. Ce qui veut dire que l’on peut manger plus et mieux tout en maintenant un faible taux de graisse.
Comment éliminer la peau d’orange

En ne corrigeant que quelques petits détails de votre menu, vous pouvez très bien vous débarrasser de cet effet peau d’orange qui vous gêne tant au niveau au niveau des fesses et des cuisses. Commencez par réduire les graisses (lipides), mangez des pâtes en quantité mesurée, buvez beaucoup d’eau et abusez des aliments riches en vitamines et sels minéraux.

-Réduire les calories

Si l’on avale plus de calories que ce dont on a réellement besoin, le surplus va être stockée sous forme de graisse. Celle-ci se concentre sous la peau, repousse les fibres et provoque ces fameuses ondulations si disgracieuses.

-Hydrates de carbone seulement le jour

Si l’on veut dominer ce problème de cellulite, il faut réduire à la fois les graisses et les glucides (on parle aussi de sucres ou d’hydrates de carbone), mais sans non plus les retires du menu. En effet, les premières remplissent une fonction laxative dans la mesure où elles lubrifient l’organisme. Pour ce qui est des seconds, on donnera la préférence aux hydrates de carbones dits complets (riz, pain, pâtes, céréales sans sucre) en raison de leur action thermogène – ils accélèrent le métabolisme, ce qui est une bonne façon de lutter contre la cellulite. Evitez néanmoins le pain et les pâtes au dîner, pendant votre sommeil, l’organisme les transformerait en graisse.

-Doucement le sel

Le sel contient du sodium, qui retient l’eau dans l’organisme, fait gonfler les cellules et aggrave fatalement la cellulite. Pour les mêmes raisons, on évitera la sauce anglaise ou le shoyu japonais. En contrepartie, essayez de boire minimum 2 litres d’eau par jour pour remplir les cellules et éliminer les toxines.

-Fruits et légumes à volonté

Toute lutte anticellulite digne de ce nom se base forcément sur des aliments riches en vitamines et en sels minéraux, lesquels facilitent la digestion, stimulent la circulation et, de ce fait, aident à éliminer les toxines tout en régénérant la peau. Les légumes verts et non verts et les fruits restent les piliers d’un tel régime

A quoi sont dues les vergetures ?

Pendant la grossesse, la peau, surtout celle de l’abdomen, va subir une tension et des étirements inhabituels. Si ces étirements sont trop importants – et l’élasticité naturelle de la peau insuffisante pour les tolérer – les fibres élastiques du derme vont finir par craquer, et des vergetures apparaissent. Sortes de rainures, souvent assez larges et rouges pendant la grossesse, les vergetures peuvent concerner l’abdomen, les hanches, les fesses et les seins. Il n’est pas possible de prévoir qui en aura ou qui n’en aura pas, car une même dissension cutanée à des conséquences très variables d’une femme à l’autre. La meilleure prévention consiste à éviter une prise de poids trop importante. Après l’accouchement, les vergetures blanchissent et s’atténuent avec le temps, sans toute fois jamais disparaître complètement.

Certaines crèmes spécifiques, vendues en pharmacies, peuvent être utilisées à titre préventif. Mais, en fait, le plus efficace est de limiter la prise de poids

Les eaux de soins nous font du bien

Elles mixent parfum, huiles essentielles et extraits de plantes pour nous inonder de bien-être du matin au soir.

Leur senteur est composée avec autant de soin que celle d’un parfum, mais en toute légèreté, sans sillage entêtant. Ces eaux nous rafraîchissent donc, et nous parfument délicieusement, agissant même sur notre humeur. Après évaporation, elles laissent à la surface de l’épiderme un film qui adoucit, tonifie, raffermit ou hydrate la peau, délasse le corps.

Attention, toutes les eaux de soin ne peuvent se porter au soleil, car certaines huiles essentielles (surtout celles provenant d’agrumes, comme la bergamote…) sont photos sensibilisantes. Prudence, donc pour éviter les taches sur la peaux : vérifiez la composition sur l’emballage qui précise « non-photosensibilisant » quand c’est le cas.

Comment utiliser les eaux de soins ?

On les respire. Leurs molécules odorantes agissent sur le psychisme : il suffit de les sentir pour éprouver une sensation de bien-être immédiat, tonifiant ou apaisant, selon la composition.

On les vaporise. Sur tout le corps, remontez le long des jambes et des bras, en rond sur le ventre, la poitrine et le cou. Ou « splashez-les » avec le plat de la main, pour un effet immédiat et revitalisant.

On les frictionne. Idéal pour délasser le corps après le sport ! Commencez par les jambes et les bras, de bas en haut, pour stimulez la microcirculation. Terminez en frottant le ventre et le dos.

Aromathérapie

En cette période (septembre), où l’activité repart sur les chapeaux de roue, certains voient leurs mots de tête et leurs migraines gagner en intensité…

Pour lutter contre l’effet surmenage, choisissez des huiles essentielles comme la gaulthérie, la menthe poivrée et la lavande, à appliquer sur les tempes, le front et la nuque. Pratique pour masser ces zones. Le massage par acupressure, associé à la sensation de fraîcheur, libère instantanément la tête. Un produit à emporter partout qui soulage dès les cinq premières minutes.